CV

Julien Discrit
Né en 1978 à Épernay, France. Vit et travaille à Paris.

La géographie, en tant que tentative pour « décrire le monde » — ou du moins en donner une représentation possible —, constitue pour Julien Discrit une source importante de réflexion. Mettre en forme les décalages, les ambiguïtés et les paradoxes qui se nouent entre la carte et le territoire pourrait peut être résumer une recherche qui se déploie de l’installation à la performance, de la photographie à la vidéo.
Ses œuvres évoquent des espaces aussi bien physiques qu’imaginaires, et cherchent à installer une tension dialectique entre le visible et ce qui reste dissimulé. L’expérience du temps, au travers du parcours et du récit est également essentielle dans sa pratique. Elle tente ainsi de dessiner les contours d’une nouvelle cartographie, qui invente plutôt qu’elle ne décrit.

Julien Discrit a participé à de nombreuses expositions personnelles et collectives en France et à l’étranger dont What is not visible is not invisible, au National Museum of Singapore,  Le souvenir des pierres en 2016 à la galerie Anne-Sarah Bénichou, Paris, Sublime: les tremblements du monde au Centre Pompidou-Metz en 2016, La Biennale de Lyon en 2011.

Il a collaboré au projet de performance Parfums pourpres du soleil des pôles en compagnie d’Ulla von Brandenburg, Laurent Montaron et Thomas Dupouy, qui s’est produit au STUK de Leuven en 2009,au Centre Georges Pompidou en 2010, à la South London Gallery en 2011 ou encore au Teatro Valle de Rome en 2013.
Il a également formé le projet Music in dreams avec Thomas Dupouy, présenté à la galerie Martine Aboucaya en 2009, et en 2013 aux Abattoirs, musée d’art moderne et contemporain de la ville de Toulouse.

VOIR LE CV COMPLET